• Bénédicte BAZZANA

Parcoursup : mode d'emploi à réinventer


Depuis le 20 janvier 2021, les candidats (élèves de terminale, apprentis, étudiants en réorientation) peuvent s’inscrire et formuler leurs vœux. La plate-forme d’inscription dans l’enseignement supérieur ouvre cette année dans un contexte très particulier, non seulement lié à la crise sanitaire, mais aussi avec des changements notables par rapport aux autres années :


- le nombre de cursus disponibles passe de 13500 à 17000,

- Un accent est mis sur les cursus en apprentissage (représentant 5000 formations),

- De nouveaux choix accessibles désormais à travers la plateforme : Sciences Po Paris, un concours commun des écoles nationales vétérinaires post bac, ou encore des formations qualifiantes du ministère des armées.

- L’offre des classes prépas évolue : fusion des prépas économiques ECE et ECS en une seule ECG.

- Une nouvelle voie : la prépa MP2i mathématiques, physique, ingénierie et informatique,

- De nouveaux parcours préparatoires au professorat des écoles (PPPE), cursus hybrides associant cours à l’université et dans les lycées.


La sélection des voeux de formations supérieures est ouverte depuis le 20 janvier et les futurs bacheliers ainsi que les étudiants en reconversion ont jusqu’au 11 mars pour faire et valider leur liste de voeux.

Les enjeux sont importants, car même s'il existe encore de nombreuses formations encore accessibles en dehors de la plateforme Parcoursup, la pression exercée par l'éducation nationale sur les lycéens impose à tous d'y remplir des voeux et qui soient à la fois réalistes et suffisamment ouverts, pour des jeunes adultes qui souvent ne savent pas encore tout à fait vers quel avenir professionnel se projeter.


Une tache difficile dans un contexte où les jeunes ont parfois du mal à se projeter, et où les traditionnels rendez-vous de l’orientation sont complètement transformés par la crise sanitaire.


Webinaires, tchats, visites virtuelles de campus remplacent les salons et les journées portes ouvertes organisées traditionnellement par les établissements. « Même si ces événements en ligne sont intéressants, on se sent très éloigné, et cela demande un énorme effort d’attention. Il est beaucoup plus difficile de se mettre les idées au clair juste avec des supports numériques », confie une mère d’élève. Parcoursup 2021 : une orientation dans le brouillard - Article Le Monde Campus du 20/01/2021

Les questions sur l’orientation restent fortes en Terminale, même si de nombreux rendez-vous dédiés aux possibilités d'études supérieures sont régulièrement organisés. La distanciation voire l'impossibilité de se rendre dans les établissements, de rencontrer les élèves lors des traditionnelles journées portes ouvertes ajoutent à ces questions car ne permettent pas de rencontrer directement ceux qui proposent ces formations.


L'enjeux est donc de réinventer l'approche de ces choix, en se recentrant sur les qualités et les motivations des futurs étudiants.


Sources :

Mode d’emploi de Parcoursup 2021 par temps de Covid-19 - Article Le Monde Campus du 20/01/2021

Parcoursup 2021 : une orientation dans le brouillard - Article Le Monde Campus du 20/01/2021

9 vues0 commentaire
 
  • Instagram
  • LinkedIn

©2021 par TalentNextGen